Accueil du coin Juniors
Accéder  Mon Tsivot Hachem
Les 12 Psoukim
Le Magazine de Tsivot Hachem
Réunions et Fêtes
Rejoindre Tsivot Hachem
Mon Tsivot Hachem
Voir la Mission Courante
 
  Previous Article   Next Article
 
 
Subscribe to the Moshiach Times
 

La mission du jour

POURIM & ERETS ISRAËL

Trois idées fondamentales sont liées à la fête de Pourim :
1) Chlémout Haam  : le peuple juif tout entier
2) Chlémout Hatorah  : la Torah toute entière
3) Chlémout Haaretz  : la terre d’Israël toute entière.
chlémout haam — : Le décret de Haman était dirigé de fait contre tout le peuple juif : jeunes et vieux, hommes, femmes et enfants. Ses plans maléfiques furent annulés et le peuple juif fut sauvé quand il se réunit comme une nation toute entière. .
chlémout hatorah — Dans la Meguila, Morde’hai (Mardochée) est appelé Morde’hai Hayehoudi, Morde’hai le Juif. Le terme « Yehoudi » désigne quelqu’un qui rejette absolument toute forme d’idolâtrie. A l’époque de Morde’hai, les Juifs furent appelés Yehoudim parce qu’ils rejetèrent l’idolâtrie que Haman souhaitait leur imposer. Ils déclarèrent avec force et courage que seule la Torah est vérité. .
chlémout Ha’retz — Toute la terre d’Israël appartient à tout le peuple juif. A l’époque de Morde’hai, les Juifs étaient en exil. Le Beth Hamikdach, le saint Temple de Jérusalem avait été détruit. Cependant Morde’hai rassembla autour de lui plus de 22 000 enfants juifs et leur enseigna les lois de l’offrande de l’Omer qui était effectuée au Beth Hamikdach. Grâce à cette union et cette étude, le décret de Haman fut annulé et les Juifs reçurent finalement la permission de sortir de l’exil et de rebâtir le Beth Hamikdach.

Quelle est la signification de tout cela pour nous aujourd’hui ?
Chacun d’entre nous, jeune ou vieux, doit réaliser que notre terre sainte, Éretz Israël nous a été donnée en cadeau par Hachem Lui-même.
Pour la mériter, nous devons nous conduire comme des « Yehoudim ». Nous devons déclarer la vérité de notre sainte Torah et rester forts et unis dans notre dévouement au judaïsme. Nous ne devons craindre ni le Haman moderne ni le Haman dans notre cœur ou dans celui d’un autre Juif. Nous ne devons pas être effrayés par les menaces et les pressions des non Juifs autour de nous.
Au contraire ! Nous devons déclarer avec une foi parfaite que nous sommes des « Yehoudim », nous reconnaissons et nous acceptons sur nous la Torah dans son intégralité et sa perfection.
Alors les gens autour de nous nous respecteront et même nous craindront. Il ne nous sera plus nécessaire de combattre, de livrer des batailles ou des missions diplomatiques hasardeuses et humiliantes. Nous n’aurons pas besoin d’armes parce qu’il ne sera plus nécessaire de faire la guerre car, comme D.ieu l’a promis : « Une épée ne passera plus dans votre terre ».
Alors régnera une véritable paix, dans tout le pays d’Israël. La paix dans tout Éretz Israël apportera la paix dans le monde entier : même les nations ne se feront plus la guerre mais coexisteront pacifiquement et amicalement en développant des relations harmonieuses.
Quant à nous, nous mériterons alors la véritable et complète délivrance, la Guéoula avec Machia’h, bientôt et de nos jours, maintenant !


D’après un discours du Rabbi de Loubavitch aux Tsivot Hachem
le 12 Adar 5742 - 1982


²
 © 2007 Tsivot Hachem Accueil | Privacy Tous nos remerciements Habad du Brésil design de SpotlightDesign